Une retraite, à quel âge ?

Mis à jour le 30-01-2020 à 21:27:47

L’âge d’ouverture des droits, c’est-à-dire l’âge à partir duquel on peut prendre sa retraite, serait maintenu à 62 ans.

Mais le projet de loi crée un âge du « taux plein », aussi appelé âge « pivot » ou âge « d’équilibre » dont l’objectif est de faire reculer l’âge effectif de départ à la retraite.

Cet âge du « taux plein » serait fixé à 64 ans en 2027, avec une montée en charge progressive de sa mise en œuvre dès 2022. Cela signifie que les salarié-es partant avant cet âge, donc entre 62 et 64 ans, se verraient appliquer un malus de 5% par année manquante sur l’ensemble de la pension.

En pratique à partir de 2027 :

Pour un départ à 64 ans pas de malus 1 point aura comme valeur de service 0,55€
Pour un départ à 63 ans malus de 5 % 1 point aura comme valeur de service 0,5225€
Pour un départ à 62 ans malus de 10 % 1 point aura comme valeur de service 0,495€

Ainsi, si la réforme du système à points ne s’appliquait que pour les générations 1975 et suivantes, les générations précédentes celles nées en 1960 et après seraient touchées par l’instauration de l’âge d’équilibre : tous et toutes concerné-es !

Entre 2022 et 2027, augmentation de l’âge d’équilibre

Année d’ouverture des droits Catégorie sédentaire (62 ans) Catégorie active (ex instit (57 ans)
2022 62 ans 4 mois 57 ans 4 mois
2023 62 ans 8 mois 57 ans 8 mois
2024 63 ans . 58 ans
2025 63 ans 4 mois 58 ans 4 mois
2026 63 ans 8 mois 58 ans 8 mois
2027 64 ans 59 ans

La mise en place d’un malus s’accompagne de la mise en place d’un bonus pour lequel il n’y pas d’information aujourd’hui ni sur le taux, ni sur la mise en oeuvre. Son versement serait conditionné cependant à une carrière complète.

Cet âge du taux plein pourrait bien sûr reculer à 65 ans pour la génération 1975, 66 ans pour les générations 1980 pour assurer l’équilibre du système d’une part et en fonction de l’évolution de l’espérance de vie d’autre part.

Décote/surcote ou malus/bonus ?

Dans le système actuel, la pension peut être impactée par une décote ou une surcote. voir "Décote, une double peine !"

Selon les dernières annonces, l’âge d’annulation de la décote (aujourd’hui 67 ans) convergerait vers l’âge d’équilibre donc 64 ans et serait supprimé, sans que l’on n’en connaisse les modalités exactes. La décote, en fonction des trimestres manquants, serait maintenue.

Concrètement, les générations 1960 à 1974 pourraient voir leur pension impactée soit par la décote soit par le malus. Ce serait la situation la plus défavorable qui serait appliquée.

- Serai-je impacté si je pars à la retraite avant 2025 ?